Le SIBO est une colonisation bactérienne chronique du grêle (CBCG) ou petit intestin. Le microbiote devient donc en déséquilibre. Il peut être déclenché par plusieurs facteurs que nous verrons plus loin.

Le traitement SIBO/CBCG est souvent nécessaire pour de nombreuses personnes souffrant de gaz chronique, de ballonnements et de douleurs abdominales.

La CBCG se produit lorsque les bactéries qui occupent normalement le côlon migrent dans l’intestin grêle, se régalent de glucides et se multiplient. Cela provoque une inflammation de l’intestin ainsi que divers symptômes dans tout le corps, le plus souvent dans le tube digestif. Cet article se concentre sur la façon de résoudre le SIBO/CBCG et le traitement naturel du SIBO/CBCG.

Traitement pour la CBCG

Heureusement, il existe un traitement CBCG naturel aussi efficace (ou supérieur) qu’un traitement CBCG conventionnel avec des antibiotiques, selon les résultats d’une nouvelle étude. [1] Les médecins de John’s Hopkins et de l’Université de Pittsburgh ont montré que le traitement naturel de la CBCG à l’aide de suppléments antimicrobiens à base de plantes était aussi efficace que la rifaximine, l’un des antibiotiques classiques du CBCG[1]

Un groupe de 104 patients séropositifs pour la CBCG nouvellement diagnostiqué a pris soit une dose standard élevée de rifaximine (1200 mg par jour), soit deux capsules deux fois par jour de chacun des deux suppléments dans l’un des deux protocoles à base de plantes suivants:

  • Dysbiocide et FC Cidal  ou
  • Candibactin-AR et Candibactin-BR

Les produits ont été spécifiquement choisis, car ils contenaient des plantes antimicrobiennes, telles que l’huile d’origan, de thym, des extraits de berbérine et de l’absinthe, qui couvrent à large spectre les types de bactéries les plus couramment impliquées dans la CBCG.

Comment traiter le SIBO naturellement

Parmi les patients qui ont reçu un traitement à base de plantes, 46% n’ont présenté aucune preuve de CBCG lors des tests de suivi, contre 34% des utilisateurs de rifaximine. Les personnes utilisant un traitement CBCG naturel étaient significativement plus susceptibles de présenter un test négatif pour la CBCG lors du suivi que celles prenant de la rifaximine.

Les participants n’ayant pas amélioré la rifaximine se sont ensuite vu prescrire l’un des protocoles à base de plantes ou un triple antibiotique (clindamycine, métronidazole, néomycine) pendant quatre semaines supplémentaires. Sur les 31,8% de non-répondeurs à la rifaximine qui ont ensuite pris le traitement à base de plantes, 57,1% ont donné un résultat négatif au test CBCG, par rapport à 60% chez ceux prenant la triple antibiothérapie.

Les effets indésirables signalés chez les patients prenants de la rifaximine comprenaient l’anaphylaxie, l’urticaire, la diarrhée et le Clostridium difficile, alors qu’un seul cas de diarrhée et aucun autre effet secondaire n’ont été rapportés dans le groupe de traitement à base de plantes.

“Les plantes médicinales sont au moins aussi efficaces que la rifaximine pour la résolution de la CBCG …” ont conclu les auteurs de l’étude.

Combinaison du régime pour la CBCG avec des antimicrobiens à base de plantes

Les naturopathes et les médecins intégrateurs conseillent souvent aux patients de suivre un régime CBCG avec un traitement antimicrobien pour obtenir les meilleurs résultats. Un régime CBCG est principalement un régime pauvre en glucides, car les bactéries utilisent les glucides comme source d’énergie et les fermentent en gaz. Le régime CBCG peut réduire directement les symptômes en diminuant la quantité de gaz produite et éventuellement en réduisant la charge bactérienne globale à mesure que les réserves de nourriture diminuent. [2]

Le régime CBCG est une combinaison du régime glucidique spécifique (SCD) ou du régime gastro-intestinal et du syndrome psychologique (GAPS) avec des éléments du régime faible en FODMAP. Les FODMAP sont des sucres fermentescibles qui nourrissent la colonisation batérienne en surnombre. Il représente l’acronyme suivant:

  • Fermentescible (qui fermente)
  • Oligosaccharides (légumineuses)
  • Disaccharides ( lactose)
  • Monosaccharides (fructose)
  • And (et)
  • Polyols ( sorbitol, xylitol, maltitol et xylitol)

Alors, en éliminant davantage les fruits et légumes hautement fermentescibles recommandés dans le régime à faible teneur en FODMAP, on réduit encore plus la source de nourriture de la bactérie. Le régime faible en FODMAP est un régime de traitement du syndrome du côlon irritable et n’a pas été spécifiquement conçu pour SIBO; par conséquent, il n’élimine pas toutes les sources de polysaccharides et de disaccharides, telles que les céréales, l’amidon, les légumes riches en amidon et le saccharose, sauf en cas d’association avec le régime SCD ou le régime GAPS.

On améliore les chances de succès avec les régimes SCD et GAPS, car tous les grains, les féculents, le lactose, les édulcorants autres que le miel et les haricots sont éliminés. L’élimination de ces glucides normalement bien absorbés est essentielle dans CBCG, car ces sources de polysaccharides et de disaccharides nourrissent les bactéries inappropriées dans l’intestin grêle, créant des symptômes et aggravant le problème.

Le meilleur moyen de résoudre la CBCG

Pour de meilleurs résultats, suivez le régime CBCG pendant trois à quatre mois. La plus grande partie de la prolifération bactérienne est éliminée à la quatrième semaine. Cependant, les praticiens ont constaté qu’il est généralement nécessaire de suivre le régime pendant trois mois supplémentaires pour une éradication plus permanente. [2] Combinez le régime alimentaire avec une approche naturelle de la CBCG avec des suppléments contenant des antibiotiques naturels comme l’huile esentielle d’origan, de thym, des extraits de berbérine et de l’absinthe pour la CBCG pour une approche plus efficace.

 

Références

[1] Glob Adv Health Med. 2014 May;3(3):16-24.
[2] Townsend Ltr. 2013 Feb/Mar;355(56):85-91.