Un cerveau en santé

La prévention des maladies neurodégénératives

Certains aliments et le sucre sont mauvais pour le cerveau.

La maladie d’Alzheimer, le Parkinson et la sclérose en plaques sont toutes des maladies neurodégénératives que l’on peut prévenir par un changement important dans notre mode de vie, dans notre alimentation, notre attitude et nos croyances.

« Une dysrégulation de l’insuline augmente le risque de développer l’Alzheimer de 150%. » Pavlovic « Dementia and diabetes mellitus ». 2008

Alzheimer

La maladie d’Alzheimer est la plus crainte après le cancer. On peut prévenir la maladie d’Alzheimer est possible avec un mode de vie, une détoxification et une alimentation favorisant la protection neuronale.

Parkinson

Saviez-vous que l’on peut déceler la maladie de Parkinson des années plus tôt que sa détection habituelle? Il est possible de favoriser la santé neuronale et de soulager naturellement ses symptômes en prenant soin de ses intestins.

Sclérose en plaques

Plusieurs facteurs liés au mode de vie peuvent déclencher l’expression génétique de la sclérose en  plaques. Les connaître et les modifier peut faire toute la différence.

 

Le sucre et les glucides raffinés

La consommation importante et régulière de sucres et de glucides raffinés (IG élevé) peut entrainer un risque de dysrégulation de l’insuline, du diabète et de l’obésité. C’est pour cette raison qu’on appelle parfois la maladie d’Alzheimer le diabète de type 3.

Le sucre se retrouve partout dans nos aliments préparés.

 

  • Il se nomme par sa provenance alimentaire:
    • sirop d’érable, miel, cassonade, sucre de canne, de betterave.
  • Il peut se nommer par sa molécule:
    • glucose, fructose, saccharose, lactose, galactose, dextrose. Jusqu’à présent c’est facile, car le “ose” à la fin de ces noms permet de les identifier.
  • Certains sucres sont nommés autrement:
    • sirop de fructose, extrait de maïs à teneur élevée (ou haute teneur) en fructose.

Certains autres sont nommés plus subtilement encore:

  • Amidon, amidon modifié, amidon génétiquement modifié
  • Dextrine
  • Dextrane
  • Extrait de malt d’orge
  • Maltodextrine
  • Malt diastasique

Pour un cerveau en santé, il est fortement recommandé de diminuer au maximum ces sucres et les glucides raffinés comme le pain blanc, le riz blanc, les pommes de terre (sauf au four avec pelure), les pâtes blanches et tous les desserts de type gâteau/tarte et pâtisseries/viennoiseries, crèmes et sorbets glacés.

 

Lien intestin-cerveau et maladies neurologiques

Le Dr David Perlmutter est un neurologue qui démontre l’impact du sucre sur le cerveau et fait des liens avec l’intestin. Il a écrit plusieurs livres à succès concernant le lien entre le cerveau et les intestins ainsi que le rôle des céréales à grains et du sucre sur la santé.

Il explique que certaines toxines sont libérées par certaines bactéries que des intestins poreux et barrière sang-cerveau (barrière hémato-encéphalique) laissent passer vers le cerveau.

Ainsi, ces toxines créent une réaction oxydative et inflammatoire et certaines parties du cerveau plus vulnérablessont attaquées. L’hippocampe  pour l’Alzheimer, la substance noire pour le Parkinson, la gaine de myéline pour la sclérose en plaques.

Pour leur part, le sucre et les glucides contribuent au phénomène de l’oxydation et aggravent l’inflammation.

Pour plus d’information spécifique sur chaque sujet et problème de santé, visitez les articles sur le microbiote, l’intestin poreux, la prévention de l’Alzheimer et du Parkinson

 

Équilibre des neurotransmetteurs

Enfin, l’équilibre de neurotransmetteurs est essentiel pour une santé du cerveau optimale lors de trouble déficitaire d’attention, de dépression, de perte de mémoire ou d’anxiété. Consultez le blogue sur l’équilibre des neurotransmetteurs.

Références:

More and more sugar risk, Dr Pelmutter

DocteurBonneBouffe.com, le blogue de nutrition et santé version fun. Accédez à l’article entier en cliquant ici : https://docteurbonnebouffe.com/sucre-differents-noms-scientifiques/

Mise en garde : les recommandations faites en consultation ne visent pas à traiter une maladie et nous vous encourageons à faire part à votre médecin de vos démarches en naturopathie.