enfants neurones mélangés

Évaluer ou étiqueter?

Le déficit d’attention peut vraiment être problématique en période d’apprentissage, de surcroit en temps de COVID, avec le retour en classe. Peut-être cette pandémie permettra-t-elle a plus de parents de faire le choix d’éduquer leurs enfants d’une manière différente qu’à l’école?

Ainsi, la naturopathie peut apporter un changement de mode de vie (habitudes de sommeil, des repas, d’exercice et de modulation du stress), les micronutriments et les suppléments nécessaires au type de déficit d’attention des 7 types existants (voir l’autre article sur le TDAH).

Évaluer un enfant ne veut pas nécessairement dire de l’étiqueter et de ne plus voir l’être magnifique qu’il est. Le problème identifié n’est pas lui; il est beaucoup plus que son problème! Il peut aussi ne pas être fait pour apprendre à l’école, avec l’enseignement classique. C’est tout à fait correct!

Les nutriments essentiels au développement du cerveau

Les omégas 3 de l’huile de poisson peuvent, par exemple, se conjuguer avec des mutivitamines et minéraux, un changement des habitudes de l’utilisation des écrans cellulaire, ordinateur, télé, etc. et un coaching pédagogique sur mesure.

En effet, les études récentes démontrent que le cerveau est remodelable (plasticité neuronale) grâce aux nutriments  et à l’apprentissage appropriés. “De nombreux gènes spécialisés dans la plasticité doivent s’exprimer afin que les cellules produisent l’échafaudage de protéines et de membranes qui vont consolider les synapses, les dendrites et les axones en construction. Or ces changements nécessitent beaucoup d’énergie.” (1)

axones neurosciences

“La consommation du cerveau des jeunes enfants représente jusqu’à  50% du bilan énergétique du corps.

“Glucose, oxygène, vitamines, fer, iode, acides gras, nutriments les plus divers : tous ces ingrédients sont essentiels au cocktail d’une enfance réussie. Le cerveau ne se nourrit pas que de stimulation intellectuelle. Faire et défaire quelques millions de synapses par seconde exige une alimentation équilibrée, une bonne oxygénation et de l’exercice physique.” – Stanislas Dehaene

“Ainsi, pour que les arbres dendritiques poussent, il faut apporter au cerveau tous les nutriments dont il a besoin.”(2)

En plus de certains minéraux et bons gras comme les oméga 3, les vitamines essentielles au développement du cerveau de votre enfant sont les vitamines du complexe B, la vitamine D et la vitamine E. Les antioxydants qu’on retrouve dans les petites baies (fraise, framboise, bleuet, mûre) sont particulièrement riches en antioxydants et plus pauvres en glucides.

Impact des ondes ou champs électromagnétiques sur l’attention (CEM)

Les enfants  sont les plus vulnérables aux CEM et sont les plus exposés car l’électricité sale des filages électriques désuets et les nouveaux routeurs Wi-Fi installés dans les écoles augmentent leur taux d’exposition.

Il y a deux considérations qui rendent les CEM plus dangereux chez les enfants:

Premièrement, ils sont constamment exposés. Les enfants jouent à des jeux vidéo et regardent des vidéos YouTube sur leur téléphone portable et leurs tablettes 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Sans parler du temps passé à parler au téléphone, surtout pour les préadolescents et les adolescents. En gros, ils sont exposés à un flux constant de CEM qui ne cesse jamais.

Deuxièmement, le cerveau des enfants est plus sensible aux radiations des CEM que celui des adultes pour de nombreuses raisons, comme par exemple:

  • Leur crâne est plus mince, ce qui facilite la pénétration des ondes CEM
  • Leurs esprits sont encore en développement et sont facilement touchés par les ondes électromagnétiques
  • Ils ont une tête plus petite avec un cerveau placé plus près du crâne
  • Leur cerveau contient plus d’eau, ce qui signifie que les rayons EMF sont plus facilement conduits à travers le cerveau.

 

En fait, les chercheurs ont découvert que le cerveau des enfants absorbe jusqu’à 10 fois plus de CEM que celui des adultes ! (1)

Ce facteur est donc important à considérer autant que la nutrition et l’intention de soutenir l’enfant plutôt que de l’étiqueter.

Apprendre en passant par la bonne porte

Il est possible de lui apprendre à apprendre en fonction de la particularité de l’enfant afin d’entrer par la bonne porte. Est-il principalement visuel, auditif ou kinesthésique? Est-il à prédominance dopamine, acétylcholine, GABA ou sérotonine? A-t-il vécu un traumatisme particulier qui l’empêche d’apprendre sans obstacle?

Il y a plusieurs modes d’enseignement adapté à la difficulté d’apprentissage de votre enfant que la femme de ma vie, orthopédagogue d’expérience, peut entreprendre avec votre enfant, qu’il ait des problèmes de concentration, de lecture et d’écriture (dyslexie), d’écriture correcte des mots (dysorthographie), du comment faire (dyspraxie), de calculs (dyscalculie) ou autre.

Si vous avez besoin de revoir l’alimentation et le mode de vie de votre enfant et/ou du service d’une orthopédagogue de trente-trois ans d’expérience, vous pouvez me contacter en privé. À vous d’y voir pour favoriser le meilleur apprentissage!

___________

(1) https://www.defendershield.com/adhd-children-emf-radiation-mobile-devices

(2)(3) Source : Apprendre ! Les talents du cerveau, le défi des machines de Stanislas Dehaene (éditions Odile Jacob).

Ressources:

Le recours à la médecine parallèle pour le traitement des enfants atteints du déficit d’attention avec hyperactivité

Protection comme les CEM

(obtenez 5% de rabais en entrant le code Jean-Pierre)

Orthopédagogie et TDAH