La responsabilisation de sa santé lors de la pandémie

Cet article m’a été inspiré par l’émission radiophonique de Thierry Cassasnovas du 25 mars. Nous pouvons voir le CO-VID (ou vide collectif), comme disait certaines, comme une occasion de tout revoir de notre vie. Notre mode de vie nous rend-il heureux?  Sommes-nous heureux là où nous vivons? Sommes-nous heureux avec la personne qui partage notre intimité? La  pandémie nous force tous à nous remettre en question, que ce soit sur le plan personnel, amoureux,  familial, social que professionnel.

Nous avons à faire face à la réalité de notre vie surtout lors de confinement, volontaire ou obligatoire. Pour ceux et celles en couple, les masques longtemps gardés sont maintenant trop lourds à porter en confinement et la vérité éclate au grand jour! Profitez-en pour approfondir votre amour…ou sortir d’une relation toxique. Il existe plusieurs ressources dont Imago avec mon ami Claude Parisot.

C’est le temps d’être honnête avec nous-mêmes, avec nos amours et nos relations de travail et de se retrousser les manches à construire un monde qui nous ressemble davantage. Je suis convaincu que notre santé passe par la Paix de l’esprit et par l’Amour de soi et des autres. Alors, nous trompons-nous d’ennemi? Le virus n’est-il pas un signe d’un profond déséquilibre de ce qui est essentiel dans nos vies? Ce déséquilibre de nos vies est aussi révélé par un système immunitaire affaiblie avec nos modes de vie perturbé.

Système immunitaire sous observation:

Comprendre pourquoi certains ne développent pas la maladie

Notre santé dépend de notre merveilleuse capacité immunitaire. Il ne faut pas oublier que nous sommes équipés pour combattre ce type d’infection. Les porteurs sains du virus sont un exemple éloquent d’une excellente capacité à ne pas développer de symptômes. C’est ce qui a été découvert par une équipe de scientifiques australiens le 17 mars dernier. Cette découverte des mécanismes du système immunitaire contre le COVID-19 ont été publiés dans la revue Nature Medicine(1).

Alors, quel est notre vrai ennemi? Le virus du COVID-19 ou l’ignorance de notre incroyable capacité immunitaire et de l’impact de nos émotions? 

Mode de vie toxique et immunité faible

Changer notre mode de vie est plus que jamais essentiel afin de combattre efficacement les pathogènes, dont les virus. Les suppléments peuvent être bénéfiques, mais auront une action mitigée en continuant de manger des aliments dévitalisés et transformés, trop de glucides (pain, pâte et patate), desserts et sucreries. Aussi, tous les aliments qui favorisent une inflammation chronique et sournoise, comme le gluten, les produits laitiers, les sucres et les protéines grillées /BBQ, diminuent la réponse immunitaire.

Accueillir nos émotions comme un signal d’alarme

Il est aussi essentiel d’accueillir avec bienveillance la peur et l’anxiété.  Elles ne sont pas nos ennemies, mais un signal d’alarme que quelque chose ne va pas. Ce quelque chose peut provenir d’un désir de contrôler une situation qui nous échappe. Il peut être exacerbé par la peur que véhiculent et amplifient les médias. Enfin, le signal d’alarme peut surgir d’une peur liée à notre immunité qui est faible ou à notre âge (70 ans et plus).

Méditer en période de pandémie

Quoi qu’il en soit, la méditation de pleine conscience ou tout autre type de méditation ou de yoga, ou de tai-chi/ Qi-gong, pourraient favoriser le calme et la tranquillité d’esprit. N’oublions pas que notre calme est contagieux. Il est très important de distinguer vigilance et mesures de précaution face à un réel danger versus la peur et l’anxiété.  Ces deux dernières peuvent nous paralyser ou nous faire remettre notre santé entre les mains d’autres personnes, fût-elle les meilleurs spécialistes. Pour la prévention, ne vous méprenez pas, car je préconise aussi la sécurité et la vigilance par l’isolement et les mesures de distanciation de deux mètres ainsi que la désinfection.

En conclusion, nous avons la capacité de combattre naturellement ce virus comme tous les autres. Transformons nos vies vers “quelque chose qui goûte bon” (2) personnellement et socialement.  Transformons notre immunité en changeant nos habitudes de vie et favorisons la santé par la méditation et d’autres approches méditatives.

________________

(1) Irani Thevarajan, Thi H. O. Nguyen, Marios Koutsakos, Julian Druce, Leon Caly, Carolien E. van de Sandt, Xiaoxiao Jia, Suellen Nicholson, Mike Catton, Benjamin Cowie, Steven Y. C. Tong, Sharon R. Lewin, Katherine Kedzierska. Breadth of concomitant immune responses prior to patient recovery: a case report of non-severe COVID-19Nature Medicine, 2020; DOI: 10.1038/s41591-020-0819-2

(2) Merci à l’Amour de ma vie, Christine Girard