Comment dorloter son système immunitaire

 

Détrompez-vous si vous pensez qu’il est normal de tomber malade lorsque votre entourage l’est!

Le système immunitaire est constitué de deux types d’immunités: l’immunité innée qui est non spécifique et l’immunité adaptative qui est spécifique. Nous avons autant des petits soldats non spécialisés et spécialisés pour combattre les microbes malsains.

 

Notre système est divisé en deux types d’immunités

  • L’immunité innée : C’est une immunité générale (non spécifique) et rapide (que l’on mesure en minutes ou en heures). On parle ici de nos barrières physiques,des neutrophiles, des macrophages, de notre réponse inflammatoire,  etc.
  • L’immunité adaptative : C’est une immunité très spécifique, mais lente (que l’on mesure en jours). On parle des cellules B, T, des immunoglobulines, etc.

 

Ces deux types (innée et adaptative) sont divisés en 3 couches d’immunités

  • Nos barrières physiques et biochimiques : Peau, barrière intestinale, les voies respiratoires, etc.
  • Nos cellules immunitaires : Leukocytes, granulocytes, lymphocytes, etc.
  • Nos anticorps (immunoglobulines) : IgA, IgD, IgE, IgG, IgM

 

Pour maintenir nos barrières physiques et biochimiques, nous avons besoin de ces nutriments :

  • Vitamine A
  • Vitamine D
  • Vitamine C
  • Vitamine E
  • Vitamine B6, B9 et B12
  • Fer
  • Zinc

Pour nos cellules immunitaires, nous avons besoin de ces vitamines et minéraux :

  • Vitamine A
  • Vitamine D
  • Vitamine C
  • Vitamine E
  • Vitamine B6, B9, B12
  • Zinc
  • Fer
  • Cuivre
  • Sélénium
  • Magnésium

Ces nutriments ont des effets antimicrobiens :

  • Vitamine A
  • Vitamine D
  • Vitamine C
  • Vitamine E
  • Vitamine B6
  • Zinc
  • Fer
  • Cuivre
  • Sélénium
  • Magnésium

Le manque: une carence en nutriments

Il est normal de penser à se supplémenter lorsqu’on sait qu’une carence peut entrainer une baisse d’efficacité de notre système immunitaire. Nos grands-parents ne donnaient-ils pas de l’huile de foie de morue aux enfants? Une alimentation déficiente en fruits et légumes frais, bons gras, céréales à grains et protéines entraine des carences sévères qui vont avoir des conséquences sur la capacité de l’organisme à se défendre contre les microbes. L’alimentation saine, fraiche et variée demeurera toujours la base des sources en nutriments essentiels au maintien d’une santé resplendissante.

L’excès: un trop plein de certains aliments

Parfois, et surtout dans nos sociétés de consommation axées sur l’abondance, on peut consommer des aliments qui diminuent notre réponse immunitaire. Le sucre est certainement celui qui est le plus à diminuer ou éliminer car, en dosage de 75 g, il peut diminuer l’immunité de façon significative pendant 5 heures. (1) (2)

On peut consommer  75 g de sucre facilement lors d’une journée :

  • Une canette de soda contient environ 40 grammes de sucre
  • Un yogourt sucré allégé peut contenir 47 grammes de sucre
  • Un cupcake contient environ 46 grammes de sucre
  • Les boissons pour sportifs peuvent contenir environ 35 grammes de sucre

Les habitudes de vie à changer

La consommation d’alcool (3), de drogues (4), le manque de sommeil (5) et le stress (6) sont tous des facteurs qui diminuent l’immunité. Il est donc intelligent de limiter les deux premiers, de dormir suffisamment, ce qui représente 7 à 8 heures pour la majorité des adultes. Enfin, moduler le stress par des exercices de yoga, tai-ji, Qi-gong ou de cohérence cardiaque, faire de la méditation sont des stratégies gagnantes pour avoir une immunité resplendissante.

Enfin, faire des choses plaisantes et l’humour sont des voies royales qui stimulent grandement l’immunité. Amusez-vous et votre immunité vous soutiendra puissamment!

 

___________

(1) https://academic.oup.com/ajcn/article-abstract/26/11/1180/4732762

(2) https://www.scirp.org/pdf/OJI20110200003_20641104.pdf

(3) https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4590612/

(4) https://sunrisehouse.com/addiction-demographics/weaken-suppress-immune-system/

(5) https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3256323/

(6) https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC1361287/