Auto-gestion du stress

 

L’anxiété et le taux de cortisol sont en lien avec l’état des corticosurrénales - soit la partie des surrénales qui sécrète le cortisol - et constituent une mesure de la capacité d’adaptation au stress.  Des pensées obsessives, être submergé par des émotions, une mauvaise respiration, une absence de présence à son corps, un manque de sommeil peuvent  à la fois être une cause et une conséquence du stress.

Il existe plusieurs approches et techniques de gestion du stress. La cohérence cardiaque et la méditation sont deux techniques faciles à pratiquer et qui ont un impact majeur de réduction du stress négatif.

 

Cohérence cardiaque

Une manière de moduler le stress scientifiquement et facilement est la cohérence cardiaque. La CC consiste à permettre à la cage thoracique de prendre de l’expansion et de ralentir sa respiration tout en s'imaginant respirer par le coeur. Ensuite, on se souvient d'un événement qui a généré un puissant sentiment (joie, amour, gratitude, empathie) et on s'imprègne de ce sentiment en même temps qu'on respire par le coeur. Cela nous amène à respirer au rythme d'environ six respirations par minute, ce qui augmente notre cohérence ou harmonie physiologique. C’est aussi une façon d'avoir un impact direct sur notre capacité de s'adapter au stress et d’augmenter sa santé générale, car le taux de cortisol est en lien avec plusieurs problèmes de santé: anxiété, troubles de la mémoire liés au stress, troubles du sommeil liés au stress, palpitations cardiaques et hypertension, hypoglycémie et hyperglycémie (diabète), perte de poids et dépression.

Études cliniques sur la technique de cohérence cardiaque

 

Méditation

La méditation axée sur la conscience de la respiration et la conscience corporelle, pratiquée sur une base quotidienne, permet d'approfondir et d'aller au-delà de la relaxation. Elle permet un ancrage dans le réel et une plongée au coeur de soi afin de permettre une transformation profonde.

 

Focusing

 

Le Focusing permet au patient de trouver ses propres réponses qui émergent du corps et non du mental par une approche qui vise à contacter la vérité du corps. Entrer en contact avec une zone du corps, préciser la sensation, poser des questions à cette zone comme à une personne afin de prendre conscience de ce qui y est imprimé, vérifier si la sensation change ou se déplace vers une autre zone... telle est la démarche en Focusing afin de permettre au corps d'exprimer directement ses maux et ses solutions.

Le Focusing est excellent dans tous les cas où l'on soupçonne que la maladie a une forte composante psychosomatique, ainsi que dans les cas de dépendances ou de manipulation, de difficultés à trouver une solution à des maux physiques et à des situations qui créent des noeuds de tension dans le corps.

C'est un outil qui est à la fois simple et puissant dans son efficacité à permettre au client d'entrer en contact avec ses propres réponses.

"Tout ce qu'on réprime s'imprime.
Tout ce que l'on embrasse s'efface."

 

La communication non-violente (ou consciente) et l'auto-empathie
 
C'est une approche de la communication qui est saine et ressourçant. On y apprend à  clarifier ses émotions versus les faits, clarifier ses besoins et mieux les exprimer en demande claire.
L'auto-empathie est la capacité de se donner à soi de l'empathie afin, par la suite, d'être en mesure de mieux communiquer avec les autres.
 
Relation d'aide et écoute empathique

 

La relation d'aide n'est pas de la psychothérapie. Elle est plutôt une relation où le thérapeute est en état de réceptivité, d'écoute et d'empathie au-delà de tout jugement ou conseil à donner.
C'est une relation de coeur à coeur où il est possible d'exprimer pleinement son émotion et son besoin afin d'être en mesure de faire une demande claire à la personne concernée.

Le massage, le Focusing et la cohérence cardiaque/ la méditation peuvent être employés lors de séances en relation d'aide.

 

Références:

Livres:
    1. Focusing; au centre de soi de Eugene T. Gendlin. Éditions de l'Homme. 2006.

    2. L'intelligence intuitive du coeur: la solution HeartMath. Martin et Childre. Éditions Ariane. 2005.

    3. L'art de vivre; méditation Vipassana enseignée par SN Goenka. Éditions du Seuil -Sagesses. 1987.

    4. Les mots sont des fenêtres (ou des murs) : Introduction à la Communication NonViolente, 1re édition, éditions Jouvence, 1999.

Internet:
   1.  Gendlin, E.T. (1992). The primacy of the body, not the primacy of perception. Man and World, 25(3-4), 341-353. From http://www.focusing.org/gendlin/docs/gol_2220.html
   2.  Gendlin, E.T. (1997). The responsive order: A new empiricism. Man and World, 30 (3), 383-411. From http://www.focusing.org/gendlin/docs/gol_2157.html
   3.  Gendlin (1997). How philosophy cannot appeal to experience, and how it can (in D.M. Levin [Ed.], Language beyond postmodernism: saying and thinking in Gendlin's philosophy, pp. 3–41 & 343).
   4.  Gendlin, E.T. (1992). The wider role of bodily sense in thought and language. In M. Sheets-Johnstone (Ed.), Giving the body its due, pp. 192-207. Albany: State University of New York Press. From http://www.focusing.org/gendlin/docs/gol_2067.html
   5. Gendlin, E.T. (1995). Crossing and dipping: some terms for approaching the interface between natural understanding and logical formulation. Minds and Machines 5 (4), 547-560. From http://www.focusing.org/gendlin/docs/gol_2166.html
   6. Gendlin, E.T. (1992). The wider role of bodily sense in thought and language. In M. Sheets-Johnstone (Ed.), Giving the body its due, pp. 192-207. Albany: State University of New York Press. From http://www.focusing.org/gendlin/docs/gol_2067.html
   7. Gendlin, E.T. (1993). Three assertions about the body.The Folio, 12(1), 21-33. From http://www.focusing.org/gendlin/docs/gol_2064.html
   8. Gendlin, E.T. (2007). Focusing. New York: Bantam Books.
   9. Gendlin, E.T. (2007). Focusing. New York: Bantam Books.
  10. Gendlin, E.T. (2004). Introduction to 'Thinking at the Edge'. The Folio, 19 (1), 1-8. From http://www.focusing.org/gendlin/docs/gol_2160.html

Les mercredis à

Les lundis et vendredis à Naturamed

Partager via un média social