Impact du mode de vie et des champs électromagnétiques sur l'apprentissage chez les enfants

Posté le 18/08/2017

Les neurosciences se développent très rapidement ainsi que la connaissance  au sujet du microbiome et son microbiote (flore intestinale). Il est maintenant possible d'établir des liens solides entre des troubles intestinaux et des troubles de l'apprentissage. aussi, il est démontré qu'un rapport de causalité existe entre l'alimentation et les troubles d'apprentissage ainsi qu'entre les CEM et le TDA/H.

L'élément prédominant en lien avec la santé cognitive est l'importance d'un mode de vie sain incluant une saine alimentation, une modulation du stress et l'évitement du sucre, de substances chimiques, et de certains médicaments, des métaux lourds et les champs électromagnétiques qui perturbent le délicat équilibre du microbiote et les membranes qui sont censé nous protéger: la barrière intestinale et la barrière hémato-encéphalique.

 

Oméga 3

Une carence alimentaire en oméga-3 chez les humains a été associée à des risques plus élevés de troubles mentaux, incluant le déficit d'attention et hyperactivité, la dyslexie, la démence, la dépression , le trouble bipolaire et la schizophrénie, selon le Dr Fernando Gómez-Pinilla de l'Université de Californie à Los Angeles

 

Gras trans

Les gras trans affectent négativement les synapses (connexion chimique entre les neurones) et plusieurs molécules liées à la mémoire et l'apprentissage.

 

Sucres

Bien que le cerveau ait besoin de glucose, trop de cette source d'énergie peut être une mauvaise chose. Une étude menée en 2012 chez des animaux par des chercheurs de l'Université de Californie à Los Angeles a indiqué une relation positive entre la consommation de fructose, une autre forme de sucre et le vieillissement des cellules, tandis qu'une étude de 2009, utilisant également un modèle animal, menée par une équipe de scientifiques de l'Université de Montréal et du Boston College, a relié l'excès de consommation de glucose à une baisse de mémoire et aux déficiences cognitives. Le sucre et la malbouffe favorisent également un déséquilibre du microbiote entre deux familles soit les Firmicutes contre les Bacteroidetes et la prolifération de levure de type Candida albicans.

 

Métaux lourds

La présence de minéraux toxiques ("métaux lourds") comme le mercure, l'aluminium et le plomb favorisent des troubles d'apprentissages et de mémoire. 

 

Ondes ou champs électromagnétiques

Les ondes électromagnétiques émises par les téléphones portables, les tablettes numérique ou les jouets connectés et télécommandés peuvent bel et bien avoir des effets sur les fonctions cognitives- mémoire, attention, coordination- des enfants.

 

 

 

Antioxydants

Des dommages oxydatifs peuvent entrainer un déclin cognitif. Les aliments avec une haute teneur en antioxydants semblent contribuer à protéger des dommages causés par les radicaux libres. Les bleuets particulièrement ont une haute teneur en antioxydants, note l'auteur de la méta-analyse, Fernando Gómez-Pinilla de l'Université de Californie à Los Angeles.

 

Références:

http://neuro.hms.harvard.edu/harvard-mahoney-neuroscience-institute/brain-newsletter/and-brain-series/sugar-and-brain

http://tempsreel.nouvelobs.com/sante/20160708.OBS4251/enfants-leurs-fonctions-cognitives-affectees-par-les-ondes-electromagnetiques.html

http://www.psychomedia.qc.ca/alimentation/2008-07-13/alimentation-sante-mentale-et-capacites-cognitives-recentes-recherches

Les jeudis à

Les mercredis et vendredis à Naturamed

Partager via un média social