Impact des ondes électromagnétiques sur la fertilité

Posté le 09/06/2017

Vingt-et-une (21) études sur vingt-sept (27) ont confirmé les effets négatifs qu'exercent les  radiofréquences de radiations électromagnétiques sur la fertilité masculine.

 C'est ce qu'une méta-analyse de Houston et al., publiée en décembre 2016 dans la revue scientifique Reproduction a pu révéler.  

De ces 21 études, 11 sur 15, qui ont observé la motilité des spermatozoïdes, ont rapporté un déclin de leur motilité. 7 études sur 7 ont constaté une augmentation des dommages lorsque les espèces réactives en oxygène (ROS), des radicaux libres très oxydants, étaient davantage présentes. Des cinq études qui observaient le lien entre les dommages probables à l'ADN et l'exposition aux champs électromagnétiques, quatre ont constaté des dommages à l'ADN, ce qui confirme la thèse de cellules atypiques pouvant se cancériniser.

Il y a deux étapes d'un mécanisme qui induirait une dysfonction mitochondriale menant à une production élevée de ROS: l'altération de la mitochondrie, les usines de production d'énergie, emmène une rupture de l'équilibre énergétique et du champ électromagnétique naturel de nos propres cellules. Il y a par la suite une grande production de ROS, qui vont créer une réaction en chaîne en affectant d'autres cellules par le phénomène de l'oxydation. Une inflammation chronique de bas niveau peut ensuite survenir si la situation de stress physiologique persiste.

L'impact des ondes électromagnétiques sur la cellule contribue aussi à cette dysfonction mitochondriale menant à une production accrue de ROS, à une inflammation chronique de bas niveau (silencieuse) et à une éventuelle infertilité.

 

___

The effects of radiofrequency electromagnetic radiation on sperm function.

Houston BJ1Nixon B2King BV3De Iuliis GN2Aitken RJ2. Reproduction. 2016 Dec;152(6):R263-R276. Epub 2016 Sep 6.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27601711

Les jeudis à

Les mercredis et vendredis à Naturamed

Partager via un média social