Cerveau PET

Un cerveau en santé par des neurotransmetteurs en équilibre

Les neurotransmetteurs sont des messagers chimiques qui assurent le relais électrique d'un neurone à l'autre. Sans ces neurotransmetteurs, le cerveau ne parvient pas à stimuler, calmer, stocker de l'information, nous faire expérimenter le plaisir ou neutraliser la douleur.

Il existe plusieurs neurotransmetteurs essentiels:

  • la dopamine
  • l'acétylcholine
  • le GABA
  • la sérotonine
  • la norépinéphrine (noradrénaline)

En résumé, la dopamine régule le plaisir et le désir en stimulant des fonctions à travers l'organisme. Plusieurs substances addictives se fixent sur les récepteurs à dopamine: l'alcool, le cannabis, la cocaïne et plusieurs autres drogues dures ainsi que les antipsychotiques et plusieurs autres médicaments psychotropes. Même l'excès de consommation de sucre ou sa mauvaise utilisation (résistance à l'insuline / intolérance au glucose) altère la capacité des récepteurs à dopamine. Les personnes qui carburent au café, thé noir, maté, boisson énergétique (guarana et café) et sucre ont tendance à vouloir maintenir artificiellement ce high ce qui signe souvent un déséquilibre en dopamine.

L'acétylcholine est un neurotransmetteur qui stimule la vitesse de transmission autant pour la réponse musculaire que pour la mémorisation. Un désir d'aliments gras, perte de mémoire, concentration, attention et/ou coordination du mouvement révèlent souvent un indicateur de déséquilibre en acétylcholine.

Le GABA est le neurotransmetteur qui ralentit et relaxe. Il est souvent en carence chez les gens anxieux, insomniaques, phobiques ou qui ont des TICs (troubles obsessifs compulsifs). Un désir de pain, de pâtes et de féculents riches en amidon et ses symptômes sont souvent révélateurs d'un déséquilibre en GABA.

La sérotonine aide à trouver l'équilibre en ralentissant; il est important pour la bonne humeur, l'appétit et la satiété, le sommeil et le contrôle de la douleur. Un fort désir de sel et ses symptômes sont souvent un indicateur d'un déséquilibre en sérotonine.

La norépinéphrine aide à gérer l'excitation sexuelle, les rêves et l'humeur. Elle agit aussi sur la pression sanguine, sur la vasoconstriction (serrement des vaisseaux sanguins) et sur les battements cardiaques.

Il est possible d'évaluer la dominance d'un de ceux-ci et leur carence par des questionnaires. Certains laboratoires offrent aussi d'évaluer la quantité de certains neurotransmetteurs.

Cette approche constitue une voie d'avenir quant à la manière de traiter globalement les déséquilibres de l'organisme, car elle travaille en amont des problèmes de santé. L'impact des émotions et du stress sur la santé est et sera toujours une voie royale qui traite la plupart des affections de santé à la source: avant même qu'apparaisse un déséquilibre entre les neurotransmetteurs. La cohérence cardiaque et la méditation sont alors fortement indiquées pour rétablir l'harmonie cérébrale et de l'organisme entier.

À votre santé.

Jean-Pierre Deschênes, ND.A.

Les mercredis à

Les lundis et vendredis à Naturamed

Partager via un média social