Inflammation et douleur

 

Les douleurs articulaires aigües localisées au dos sont très fréquentes, car elles touchent de 70 à 85% de la population qui en souffre un jour un l’autre selon Statistiques Canada.

 

Pour les prévenir, il est important d’éviter l’inactivité physique et les faux mouvements, particulièrement ceux que l’on fait en rotation de la taille ou à bout de bras. Par exemple, le travail sédentaire et le pelletage hivernal ne font pas bon ménage, car ils sont réputés être parmi les sources de maux de dos les plus fréquents.

 

Les douleurs articulaires en général, qu’elles soient subites et aigües ou chroniques, sont particulièrement invalidantes. Elles peuvent également être causées par les changements de saison, d’autres efforts physiques inadaptés, les gestes répétitifs et le surpoids.

 

Pour soulager ces douleurs naturellement, l’ostéopathie, l’acupuncture et la naturopathie peuvent vous aider. Parmi les plantes médicinales et suppléments, nous recommandons particulièrement le curcuma, les omégas 3 et l'enzyme serrapeptase.

 

Le curcuma possède plusieurs principes actifs qui sont bénéfiques pour soulager l’inflammation. La meilleure façon d’en bénéficier pleinement est d’employer un curcuma biologique avec une extraction complète des principes actifs. Ce curcuma est disponible par la compagnie New Chapter. Des enzymes spécifiques digèrent des protéines spéciales : la serrapeptase.

« La diminution de la douleur a été corrélée pour la plus grande part à celle de l'enflure. Les patients recevants de la serrapeptase ont vu leur douleur disparaître beaucoup plus rapidement que ceux des groupes témoins. Le dixième jour, la douleur avait disparu chez tous les patients prenants de la serrapeptase1.
Des études in vitro et in vivo montrent que la serrapeptase a un effet anti-inflammatoire spécifique et supérieur à celui de tout autre enzyme protéolytique (qui digèrent les protéines). »[1]

 

Enfin, les acides gras omégas et particulièrement les omégas 3 sont essentiels dans la prévention des poussées inflammatoires. Les mécanismes de l’inflammation peuvent être provoqués par un déséquilibre entre les quantités d’oméga 6 et 3 consommées dans notre alimentation.  La plupart des gens ont tendance à surconsommer les omégas 6 au dépend des omégas 3. Il est recommandé de diminuer par conséquent les sources d’acides gras omégas 6 comme les graines et huiles de tournesol, carthame, sésame et canola. Aussi, il est judicieux d’augmenter les graines et huiles de lin, de chia et de sacha inchi de même que les poissons gras et les jours que vous n’en prenez pas, prenez un supplément de poisson équivalant à 2000 mg (2 g) par jour fournissant au moins 500 mg d’oméga 3.

Il existe des suppléments provenant de poissons pêchés dans des eaux protégées et pures comme en Alaska. Vous pouvez alors opter pour des  huiles provenant de retailles de poissons en pêcherie durable afin de préserver les filets pour la consommation humaine.

 

Sincèrement en santé.

 

Jean-Pierre Deschênes, ND.A.



[1] Nutra News, La serrapeptase, un anti-inflammatoire majeur. Avril 2014. http://www.nutranews.org

Les jeudis à

Les mercredis et vendredis à Naturamed

Partager via un média social