L'hypoglycémie apprivoisée

 

Je suis toujours émerveillé devant la très grande complexité de notre corps et de notre esprit. Chaque organe et chaque cellule sont dotés d’une extraordinaire et parfaite intelligence à interagir avec le reste du corps humain. Honorons notre corps en lui donnant ce dont il a besoin pour fonctionner de manière optimale autant avec nos aliments qu’avec nos pensées et émotions. Il y a quatre mécanismes importants qui préservent la vie: la régulation de la température, l'équilibre des électrolytes ou minéraux sanguins, l'équilibre acido-basique et l'équilibre du taux de sucre sanguin (glycémie).

Il n'est pas étonnant de voir des problèmes d’équilibre de la glycémie puisque l’alimentation nord-américaine est constituée en moyenne de 120 livres de sucre par personne par année, de malbouffe, de sédentarité et de stress chronique.

Il y a trois critères qui déterminent si on souffre d'hypoglycémie vraie ou non:

  1. des baisses d'énergie avec faiblesse accompagnées de faim impérieuse, de nervosité, de tremblements ou de vide mental et de sautes d'humeur ;
  2. une glycémie inférieure à 3,5 millimoles par litre (mmol/l) au moment où les symptômes surviennent ;
  3. la disparition des malaises après avoir stabilisé sa glycémie par une alimentation à base de protéines, de glucides peu sucrés (index glycémique bas), de fibres et de bons gras

L'hypoglycémie se prévient donc essentiellement par un mode de voie équilibré et sain. Une alimentation riche en protéine maigre, en fibres et pauvre en glucides très sucrés (index glycémique élevé), comme le sucre, même naturel, la farine raffinée (pains, pâtisseries et pâtes) et les légumes racines (pommes de terre, carottes, navets, etc.) très cuits. Il est aussi prévenu en apprivoisant le stress  par des techniques de gymnastique, de yoga, de relaxation ou de méditation. Enfin, l'exercice modéré, quotidien et adapté à la condition de la personne aide à stabiliser sainement la glycémie.

Les mercredis à

Les lundis et vendredis à Naturamed

Partager via un média social